Une major du disque condamnée

Universal Music condamné à indemniser le groupe Superbus

En 2015, la major du disque avait limogé avant terme le groupe de rock français. Après une longue procédure, les musiciens ont obtenu 1,2 million d’euros d’indemnités.

Une maison de disques n’a pas le droit de remercier un groupe de rock suite à de mauvaises ventes, ou à une mésentente entre ses membres. Tel est le verdict de la cour de cassation dans le litige opposant le groupe Superbus à Universal. Une décision rendue à la suite d’une longue procédure, qui a obligé la haute juridiction à se pencher sur les conflits internes du groupe de rock à succès.

Les problèmes ont démarré en 2010. Greg Jacks, le batteur de Superbus, a alors créé en parallèle un autre groupe, The Dukes. Puis il est parti s’installer en Arizona. Le 1er décembre 2014, les quatre autres membres du groupe ont écrit à leur maison de disques, Universal, pour lui signifier qu’ils ne voulaient plus travailler avec Greg Jacks. Ils ont invoqué son autre groupe, son installation aux Etats-Unis, son absence lors de plusieurs concerts en 2012 et une dégradation de l’ambiance au sein du groupe.

Lire l’article

Partagez sur vos réseaux !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print